Loading

Posts by collectif7

“Les murs murmurent – Cabaret Foutraque”

Les 25, 26, 27 Janvier 2017 à 20 heures
et le 28 Janvier à 18 heures
au "18"

Réservation obligatoire : Formulaire de réservation

 

La pièce

Partout des murs s’élèvent

Des murs qui séparent

Des hommes qui s’emmurent,

Occident regarde-toi !

Qui sont les nouveaux barbares ?

Eux, les autres ou nous-même, incapables de construire un monde joyeux, tendre et humain.
 

Que faire ?

 

Les auteurs

Chanter les poètes : Bonnefoy, Pessoa, Hikmet, Depestre, Césaire, Nimrod, Luca, Aragon, Manset, Novarina, et quelques surprises…

Distribution

Chant : Philippe Journo
Composition, guitare et machines : Patrick Lory
Composition et violon : Fanny Sauvin
Mise en scène et voix : Elisabeth Barbazin
Lumières : Julien Barbazin
Environnement graphique : Jean Clerc

Les 7-7

En chemin vers les 7-7

Pendant 7 mois, tous les 7 de chaque mois, à 7 heures du soir, dans un endroit de la ville non-dédié à la culture, sortant de sentiers courus, le Collectif7' présente une petite forme théâtrale, une étape de travail.

Les 7-7 du Collectif7' viennent clôturer une semaine de travail d’artistes du théâtre venant de Bourgogne ou d'ailleurs, la volonté souhaitée étant d'ouvrir ces temps de "recherche autour de la création" à des artistes et techniciens de tous horizons.

Les 7-7 émanent d’un questionnement qui fonde la démarche du Collectif 7’: comment repenser le rapport théâtre/spectateur.

L’opération des 7-7 est une manière de poser concrètement et esthétiquement les interrogations, les questionnements qui sont nés de notre pratique commune.

À l’heure de la stratégie, de l’efficacité, des réseaux, nous préférons mettre nos énergies dans l’inutile, la sincérité, la rencontre.

À l’heure où le théâtre populaire et l’éducation populaire ne sont plus que des cadavres dans le placard, nous cherchons ce qui peut faire la force, la raison d’être d’un théâtre ancré dans une cité du XXI eme siècle.

À l’heure du savoir-faire, de la performance, des prêts à penser, nous préférons la fragilité, l’essai, le risque de l‘idée.

Chaque proposition devra cacher une énigme, un secret ou un fruit défendu.

Il nous faudra mettre au grand jour, ce que nous n‘osons dire, ce que nous taisons par bienséance ou éducation, enfin tout ce qui a été mis de côté pour être accepté par la société, tout ce qui a été rejeté dans les profondeurs de notre conscience.

Il nous faudra mettre en lumière, en jeu, en espace, en son, en image ce que nous cachons.

Retour d'une spectatrice

J'entre à la Ferronnerie ce soir-là menée par la curiosité et le désir de découvrir la présentation d'un nouveau projet du collectif 7', les 7-7. Il fait froid. Surprise ! Je suis immédiatement touchée par la parole de chacun, qui tour à tour, comédiens mais aussi scénographe, technicien son, lumière, évoquent avec incertitude, doute et émotion personnelle le sujet qui l'emporte, lui, elle, sur lesquels d'emblée me voici embarquée, associant déjà dans ma mémoire, livres, photos, musiques, émissions qui pourraient contribuer à nourrir le chemin singulier de celui-ci ou de celui -là. Je me rapproche, je partage quelques mots, titres, dans l'envie d'être un peu du voyage, en bordure … et j'attends, attentive à distance et comme reliée à ce qui se prépare du côté de la création d'une forme éphémère. Autrement plus impliquant qu'un abonnement à une scène, les rendez-vous d'esquisses ponctuent le temps d'une année, sourire de la surprise du lieu, des personnes qui se présenteront ce soir-là comme pour partager un rituel à inventer. Délicatesse, je retiens mon souffle comme face la naissance d'un oiseau, à l'affirmation de la fragilité vivace d'un geste, d'un ton, d'un regard. Les feuillets éparses rappellent la proximité de l'écriture, de la main, de l'essai, de la tentative. Un crayon, un souffle. Je me sens très proche, avec… mais à ma place de spectateur en particuliers, au sein d'un collectif de perception d'un « déjà ça » et « jamais plus ». Magnifique et troublante expérience. Sur le chemin …

Françoise Ballay
Dijon

Le 7-7 de juin 2016 : Full – Julien Barbazin

Full (adjectif) Plein-rempli-complet.
                                     (adverbe) Entièrement-carrément-intégralement.
Faire un 7/7 sur ce sentiment où tout va mal, lorsqu’on est englué dans des impossibilités, des contradictions, des sentiments insurmontables et pourtant il faut continuer à avancer, il faut affronter.
Un 7/7 qui propose un voyage vers nos sentiments les plus insoumis.

Affiche Full

 

De : Julien Barbazin (Compagnie Les écorchés)
Avec : Eve Ganot, Delphine Horviller, Céline Morvan,
Jean-Marie Carrel, Antoine Lenoble, Benjamin Mba, Julien Jobert

Graphisme : Romain Moretto
Communication : Sylvain Nocquard

 

Rendez-vous le mardi 7 juin 2016 à 19 heures
Urbanalis, 4 rue du Pont des Tanneries, Dijon
Réservation obligatoire : https://www.weezevent.com/les-7-7-full

 

Le 7-7 de mai 2016 : Cycle(s) – Nathalie Guéraud

Une valse à 3 temps…
Une valse à 20 ans…
Une valse à mille temps…
Au cœur de la danse, une femme…
Une vie rythmée par des évènements pouvant se reproduire indéfiniment…
Retour à l’état initial ou révolution ?

 

Affiche 7-7 Cycle(s)

Textes : Juliette Speranza
Mise en scène : Nathalie Guéraud
Musique : Cat Moyse
Chorégraphie : Cathy Testa
Avec : Nathalie Guéraud, Cat Moyse, Philippe Journo

Graphisme : Romain Moretto
Communication : Sylvain Nocquard

 

Rendez-vous le samedi 7 mai 2016 à 19 heures
Urbanalis, 4 rue du Pont des Tanneries, Dijon
Réservation obligatoire : https://www.weezevent.com/les-7-7-cycles