Faire l’amour est une maladie mentale qui gaspille du temps et de l’énergie

Titre : Faire l'amour est une maladie mentale qui gaspille du temps et de l'énergie

Auteur : Fabrice Melquiot

Année : 2010

Description :

« Nous restons nécessairement étrangers à nous mêmes, nous ne nous comprenons pas… Chacun est à soi-même le plus lointain. » Nietzsche.

Un huit clos explosif.

Trois générations. Trois policiers. Trois destins. Trois hommes sans femme, sans amour. Trois naufrages. Trois blocs d’humanité brute. Trois meurtres : la mort donnée à l’autre, la mort donnée à soi-même, la mort au monde.

Ce théâtre pour raconter nos gouffres interdits, nos dérives indicibles et nos insoupçonnables malheurs. Mais enfin, comme le dit Fabrice Melquiot, "ce qui compte c’est de parler du monde d’aujourd’hui est de renvoyer les gens à des questions à des conversations, c’est ça qui importe".

Avec :

  • Philippe Journo
  • Dominique Lautre
  • Alexandre Pallu

Mise en scène : Elisabeth Barbazin
Scènographie/Costumes : Marion Golmard
Création lumière : Julien Barbazin
Création sonore : Michaël Schaller